Compétitions et formations

 

Le projet met l'accent sur les programmes de formation et de compétition, parfois en combinant les deux. En effet, ces programmes sont utilisés très largement et avec succès, dans des formats similaires parce que ils encouragent et renforcent la participation du public.

Dans le but de les faire connaître, les programmes ont été récompensés par deux festivals internationaux - le Festival du film documentaire Millenium et Sofia Film Fest.

Quatre types de formations ont été mis au point :

1. Formations dans des universités et des ciné-clubs pour les étudiants en communication, en relations internationales et en coopération au développement - des formations thématiques animées par des spécialistes qui utilisent le cinéma documentaire pour illustrer des sujets spécifiques ;

2. Formations pour les enseignants du secondaire et les professeurs d'université sur l'utilisation des films documentaires dans l'enseignement. Des manuels et des supports DVD ont été conçus spécialement ;

3. Formations et compétitions pour les jeunes dans un cadre non scolaire (clubs de jeunes), afin de montrer le lien entre le cinéma documentaire et la réalisation des OMD ;

4. Formations pour les professionnels des ONG pour le développement en partenariat avec la CTB (Agence belge de développement) - cours dispensés par INFOCYCLE pour les professionnels du développement et les personnes qui souhaitent travailler dans le domaine du développement. 

 

1. Formations et activités dans les universités et ciné-clubs

Ces formations se sont déroulées dans des universités des pays partenaires. Voici les meilleurs ateliers :

• Projections et débats dans des universités de Belgique organisés avec les étudiants :

Université Saint-Louis Bruxelles : 60 étudiants y ont participé ;
ICHEC Brussels Management School : 120 étudiants y ont participé ;
- VUB : 60 étudiants y ont participé;
ULB : 60 étudiants y ont participé.

15 autres projections ont également eu lieu dans des universités en Wallonie et 15 autres en Flandre. Le nombre de participants variait entre 50 et 80 personnes.

• Projections dans des écoles secondaires:

- Ecole de Tenbosch : 40 participants;
- Quatre projections destinées aux jeunes des écoles secondaires ont eu lieu au CIVA avec la participation d'environ 150 étudiants

• Millenium web-doc meetings

Les Millenium web-doc meetings représentent un type de formation unique sur l'utilisation des nouveaux medias pour illustrer les questions de développement. Ces formations ont été dispensées par des professionnels du web-documentaire, tels que David Dufresne et Matthieu Lietaert. Ces formations ont été organisées à Bruxelles par Diogène (plus de 200 participants) et à Sofia par MITRA 2000 (environ 50 participants).


2. Formations destinées aux enseignants

Deux formations sur le rôle de l'éducation aux medias et ses opportunités ont été conçues pour les professeurs du secondaire et les enseignants universitaires de communication. Ces formations avaient pour but de présenter les nouveaux outils et méthodes et de leur proposer une sélection de films qu’ils pourraient utiliser pour leur enseignement.
Les enseignants ont reçu un dossier qui contenait un DVD avec des extraits sélectionnés des films proposés pour les jeunes, les synopsis, les fiches techniques, ainsi qu’une description de la thématique, les tranches d’âge concernées et des propositions pour les débats. Nous avons réglé la question des droits et fourni les films sous-titrés afin de les projeter dans les écoles lors des cours et activités parascolaires. Ce projet, afin d'assurer une certaine durabilité, s'étale sur un an.

3. Formations et compétitions pour les jeunes dans un cadre non-scolaire

Concours pour les jeunes
Un des objectifs du projet SEMA est de donner aux jeunes la chance de réfléchir à leur place dans le monde interdépendant actuel et de débattre sur les OMD dans une époque marquée par la crise économique, la mondialisation et les changements politiques et environnementaux. C'est pourquoi, dans le cadre du projet SEMA,  nous avons lancé «Les jeunes espoirs du Millénaire» pour encourager les jeunes à découvrir un type de cinéma auquel ils ne sont pas habitués et les aider à développer un esprit critique face aux principaux défis de notre époque.

Voici les différentes phases de l'approche adoptée :
• Nous avons sélectionné huit films abordant différents OMD (Little Heaven; Argentinian lesson; Dolphin Boy; E-Wasteland; Five Star Existence; Thato; The Only Son; White Black Boy) dont la thématique est destinée aux jeunes
• Nous avons travaillé en collaboration avec La Maison des jeunes d'Ixelles XL'J, où 25 jeunes ont reçu une formation sur les OMD et le cinéma documentaire pour le développement dirigée par une équipe de professionnels et d'artistes. Environ 110 jeunes au total y ont participé;
• Les jeunes ont regardé les 8 films sélectionnés. Les projections se sont étalées sur deux semaines, et ont été suivies par des débats, des jeux et des réunions avec les réalisateur;
• Afin d'assurer la viabilité du projet, une présentation de deux jours a été organisée pour les enseignants et les formateurs. Env. 70 éducateurs y ont participé et ont eu accès à toutes les activités proposées par le Festival Millenium à Bruxelles.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

4. En partenariat avec Infocycle, 4 projections de films et débats destinés aux professionnels des ONG pour le développement se sont déroulés en Belgique.

261 personnes au total ont participé aux projections et aux formations. Grâce au projet SEMA nous avons été en mesure de fournir des entrées gratuites pour le festival à tous les participants (une centaine environ).

Jury Européen

Le jury européen était une nouveauté. Nous avons sélectionné 27 citoyens, un de chaque Etat membre de l'UE. Ils ont regardé un certain nombre de documentaires et ont donné leur avis en fonction des spécificités nationales. Leur participation au jury européen a stimulé leurs réflexions et les ont transformé en de véritables ambassadeurs des objectifs de développement du millénaire.